La cybercriminalité et ses nouveaux enjeux

La progression du taux de cyber attaques confirme la tendance à la hausse de ce nouveau type de délits. Personne n’est réellement à l’abri de ces menaces aussi bien les entreprises que les  particuliers. En réalité, les enjeux de la cybercriminalité ont évolué ces dernières années. Mais de manière générale, il est avéré que les tentatives sont principalement motivées par des intérêts financiers.

Le déploiement des nouvelles technologies mobiles comme les smartphones et les tablettes ouvre la porte à de nouvelles possibilités pour les cybercriminels. En effet, l’utilisation de ces gadgets mobiles accroit les risques de pertes de données confidentielles. Allant des SMS malveillants à l’introduction de petits logiciels prétendus certifiés et dédiés aux applications Smartphone, les techniques d’attaques sont variées et peuvent être différentes de celles ciblant les ordinateurs.

Les réseaux sociaux constituent également des terrains favorables à la cybercriminalité. Ils ont pour but de favoriser la convivialité mais restent fragiles en termes de sécurité et de confidentialité. En ce sens, les cybercriminels réussissent à y récupérer des informations personnelles grâce à la technique du phishing ou encore hameçonnage. En vue de perpétrer des usurpations d’identité, les fraudeurs  essaient d’obtenir par exemple la date de naissance, le numéro de carte bancaire et le mot de passe en envoyant des emails personnalisés ou via des sites internet contrefaits.

Les entreprises sont également concernées notamment en matière de cloud computing ou de stockage de données à distance. Leurs données pourraient être modifiées voir supprimées si les serveurs sont victimes de cyber attaques. Ce qui peut constituer une perte très importante dans le cas  où l’entreprise concernée n’a effectué aucune autre sauvegarde.

Si telles sont les nouvelles menaces auxquelles le monde est confronté, les infractions commises au niveau du cyberespace ne cessent d’évoluer. D’après un récent sondage, d’autres infractions émergentes dans le cyberespace ont été identifiées : la cyberintimidation des enfants et le crime organisé sur internet.