Eden-flirt à Abidjan.Les brouteurs

Inscrit sur le site de rencontre eden-flirt suite à une rupture, je me suis fait "prendre par le bras" successivement par plusieurs jeunes femmes d'environ 30 ans qui se sont bizarrement retrouvées à Abidjan, ou Ouagadougou, et, qui, sous des motifs plus ou moins élaborés, m'ont soutiré de l'argent via des tranferts Western union,ou moneygram, ou ria.

D'après mes infos,il n'y a pas de jeunes femmes, mais des hommes ou des adolescent(e)s disposant de jeux de photos et vidéos prises sur le net et qui se mettent au clavier(on les appelle apparemment des brouteurs, et ils tireraient leur motivation de leur propention naturelle à l'arnaque,et d'une revanche sur le colonialisme).Un même brouteur peut faire plusieurs personnages,plus des femmes pour le téléphone et la vidéo;on peut avoir en face de soi un véritable réseau avec des faux policiers, faux conseils etc.... La touche finale est apportée par une pseudo indemnisation du gouvernement ivoirien qui présente un chèque d'indemnisation(via des intermédiaires (plus ou moins clairs)important, à condition de payer( encore!) 10% du montant pour frais!